Catégories
Non classé

Confinés !!!

Début Mars, nous étions parti pour un petit tour dans les glaciers de Cordillère Darwin et passage du Cap-Horn. Pendant deux semaines, nous avons eu un aperçu de la beauté de cette région, des glaciers, des cascades, des fjords et montagnes, une faune et une flore à découvrir. C’est une région sauvage, préservée où la nature s’exprime librement (parfois à pleins poumons!) Un avant goût qui donne envie et deux semaines isolés du monde sans nouvelles de ce virus !

Lorsque nous sommes revenus à Puerto Williams (au Chilli) le 12 mars, nous avons appris l’ampleur de la crise à venir, ayant à bord des équipiers de passage, nous avons décidé de revenir à Ushuaia pour les déposer et refaire l’avitaillement. Le plan était ensuite de retourner au Chili pour laisser passer cette crise dans les canaux de Patagonie. Seulement, le lendemain de notre arrivée à Ushuaia le dimanche 15 mars, le Chili ferme ses frontières, le lundi le confinement commence en Argentine…

Depuis, les seules sorties autorisées sont pour aller faire des courses au supermarché le plus proche; récemment cela s’est durci, nous pouvons sortir qu’un jour entre le lundi et le vendredi suivant le dernier chiffre de votre carte d’identité. Heureusement, nous avons pu aller chercher du gaz mais tous les magasins autres que pharmacies et alimentaires sont fermés. Il y a des barrages sur les rues, et j’ai eu le droit à un premier avertissement solennel pour avoir fait un détour sur le trajet ponton-supermarché…

Coincés sur le bateau, nous aiguisons notre patience! Heureusement, après un an, nous sommes habitués à la promiscuité ! De plus, il est plus facile de vivre dans 20 m² (plutôt 3m² Loi Carrez..) quand vous êtes entourés de montagnes avec vue sur le canal de Beagle, qu’en banlieue parisienne dans un HLM. Nous restons chanceux!

Nous nous occupons comme nous pouvons ; encore une fois sur un bateau, il y a toujours à faire : réparations, améliorations, nettoyage ! Nous avions une grande liste des “choses à faire mais pas urgents” et n’aurions jamais pensé pouvoir autant avancer dessus! 

Ici, nous sommes en automne, les journées sont déjà courtes (8h30-18h30h) et le soleil est bas dans le ciel (nous sommes au 55° Sud). Il fait en moyenne entre cinq et dix degrées la journée mais si le ciel est souvent couvert, il ne pleut pas trop pour l‘instant. Quand le soleil se montre les températures montent vite! D’après les locaux, ce mois est au dessus de la moyenne, il devrait déjà y avoir de la neige, le réchauffement climatique se ressent plus ici. 

Et puis nous sommes pas seuls, il y a 4 autres marins coincés, trois français et un argentin, régulièrement nous partageons un repas tous ensemble. Enfin, il y a le Wi-Fi dans le port ce qui nous permet d’appeler nos proches en visio, de regarder des films et aussi d’apprendre l’espagnol (un peu). On a improvisée une slackline avec une sangle et des anneaux de gymnaste pour pouvoir se défouler un peu.